• slidebg1
    Chirurgie de l’obésité
    Le docteur Richard Abittan est chirurgien digestif endocrinien et vasculaire spécialisé en chirurgie de l’obésité.
  • slidebg1
    Chirurgie Orthopédique
    Le Dr David Cohen est spécialiste en Traumatologie Orthopédique. Il exerce son art en pratique privée à Casablanca au Maroc.
  • slidebg1
    Soins et médecine dentaire
    Le docteur Rachid Bakal est spécialiste en chirurgie avancée de l'implantologie orale
  • slidebg1
    Chirurgie esthetique
    Médecin conseil de Clinicaccess et prendra en charge toute les intervention de chirurgie esthetique liées au visage et au cou
  • slidebg1
    Chirurgien Vasculaire
    Le dr Lasry est chirurgien vasculaire et spécialiste des maladies veineuses
  • slidebg1
    DIRECTEUR ET EMBRYOLOGUE
    Le directeur Enrique Criado du centre de reproduction in vitro FIV Marbella

L’orthorexie, ou quand bien manger devient mauvais

Manger cinq fruits et légumes par jour, boire au moins un litre et demi d’eau, éviter de manger trop gras ou trop sucré… Depuis toujours, les médecins, nutritionnistes, et autres gourou du bien-être, nous serinent à longueur de journée sur l’important du « bien manger », et nous ressortent le fameux adage « un esprit sain dans un corps sain ». Mais si vous poussez le bouchon un peu trop loin, vous risquez de devenir orthorexique…


Orthorexie, kézaco ?


Je vous rassure tout de suite, l’orthorexie n’est pas reconnue comme une maladie ni un trouble du comportement alimentaire. Décrit en premier par le docteur Steven Braman, en 1997, comme une obsession pathologique, le malade veut à tout prix manger sainement et éviter toute nourriture malsaine (le sucre, le gras, etc.). Le terme vient du grec "orthos" qui signifie droit, correct, et de "orexis" qui veut dire appétit, littéralement « manger correctement ». Pour l’orthorexique manger n’est plus un plaisir et les aliments sont des médicaments. Il se nourrit donc uniquement pour permettre à son corps de bien fonctionner et pour se protéger des effets néfastes de son environnement. Tout un programme !


Mais alors, où est le problème ?


A la différence de l’anorexie et de la boulimie, l’orthorexie n’a pas de conséquence physiologique sur le malade. Il ne maigrit pas, ne grossit pas, ne se sent pas malade et donc, ne consulte pas. Les problèmes de l’orthorexique se traduise par des carences, voir des surdoses, de certaines vitamines et minéraux. Mais surtout, il sera victime d’un sentiment de culpabilité vis-à-vis de son alimentation. Dès qu’il aura fait un écart, notre cher orthorexique se punira et s’infligera un programme détox, une diète ou pire, un jeûne. On en frissonne…
Êtes-vous orthorexique ?
Si vous êtes minutieux, attentionné, organisé, que vous faites tout pour rester en bonne santé, être mince, que vous vous astreignez à un régime pauvre en graisse, sucre, sel, produits chimiques, que vous êtes végétarien et que vous mangez des produits bio… Vous êtes peut être orthorexique ! Et si en plus vous fuyez les événements mondains, les sorties entre amis, parce que vous pensez que la nourriture que l’on vous proposera est indigne de votre corps… Là, vraiment, il faudrait penser à consulter ! Ou faire le test de Bratman ci-dessous :

- Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
- Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l'avance ?
- La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle, à vos yeux, plus importante que le plaisir de le déguster ?
- La qualité de votre vie s'est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s'est améliorée ?
- Êtes-vous récemment devenu plus exigeant(e) avec vous-même ?
- Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?
- Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d'aliments "sains" ?
- Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?
- Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
- Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?
Retour
Haut de page