• slidebg1
    Chirurgie de l’obésité
    Le docteur Richard Abittan est chirurgien digestif endocrinien et vasculaire spécialisé en chirurgie de l’obésité.
  • slidebg1
    Chirurgie Orthopédique
    Le Dr David Cohen est spécialiste en Traumatologie Orthopédique. Il exerce son art en pratique privée à Casablanca au Maroc.
  • slidebg1
    Soins et médecine dentaire
    Le docteur Rachid Bakal est spécialiste en chirurgie avancée de l'implantologie orale
  • slidebg1
    Chirurgie esthetique
    Médecin conseil de Clinicaccess et prendra en charge toute les intervention de chirurgie esthetique liées au visage et au cou
  • slidebg1
    Chirurgien Vasculaire
    Le dr Lasry est chirurgien vasculaire et spécialiste des maladies veineuses
  • slidebg1
    DIRECTEUR ET EMBRYOLOGUE
    Le directeur Enrique Criado du centre de reproduction in vitro FIV Marbella

La chirurgie de l’obésité possible désormais en ambulatoire

Lorsque l’intervention se passe bien et que le patient n’est pas stressé, il peut rentrer le soir même après l’opération.
Un nouveau protocole a été mis en place au CHU de Saint-Etienne pour permettre une chirurgie de l’obésité en mode ambulatoire. Si le patient réside à moins de 30 km de l’hôpital, s’il ne vit pas seul et s’il a un téléphone pour appeler en cas d’urgence, il peut rentrer dormir chez lui après l’intervention.

« Le lendemain, c’est moi qui l’appelle pour avoir des nouvelles » nous dit le Dr Radu Palaghiu, spécialiste des techniques bariatriques (chirurgies de l’obésité), dans le service du professeur Porcheron. Si le patient est stressé et préfère le cadre réconfortant de l’hôpital, il peut rester plus longtemps dans sa chambre.

Mais, avant d’arriver au bloc, le parcours est long. Il se passe souvent 6 à 12 mois entre le premier rendez-vous et l’intervention. Chaque dossier est étudié lors de réunions de concertation par tous les professionnels concernés afin d’étudier la balance bénéfice/risque. L’assurance maladie doit également donner son aval.

Les candidats doivent présenter un indice de masse corporelle supérieur à 40 ou supérieur à 35 avec un facteur associé : diabète, hypertension, essoufflement à l’effort…

Pour le Dr Palaghiu, la chirurgie bariatrique « est le seul traitement pour guérir du diabète ».

Les techniques ont évolué. L’anneau gastrique est désormais délaissé car il n’offrait pas « de très bons résultats à long terme ».
Une perte attendue de 25 à 40 kg

Aujourd’hui, la « sleeve » consiste à réduire la taille de l’estomac de deux-tiers. La partie ôtée est celle contenant les hormones stimulant l’appétit, ce qui fait que le patient ne souffre pas de la faim.

La perte de poids espérée est de 25 à 35 kg.

L’autre grande technique est dite du « bypass ». Ici, une partie de l’estomac et de l’intestin sont court-circuitées et les aliments passent directement d’une poche gastrique à la partie moyenne de l’intestin grêle.

Cette fois, la perte de poids attendue oscille entre 35 et 40 kg.

Désormais, c’est toujours par cœlioscopie que le chirurgien opère, ce qui limite les risques et permet une meilleure récupération.

Source: http://www.leprogres.fr/sante/2016/05/27/la-chirurgie-de-l-obesite-possible-desormais-en-ambulatoire

Retour
Haut de page