• slidebg1
    Chirurgie esthetique
    Médecin conseil de Clinicaccess et prendra en charge toute les intervention de chirurgie esthetique liées au visage et au cou

Reconstruction mammaire

Définition :
La reconstruction mammaire est une chirurgie réparatrice qui reconstitue un sein après une ablation le plus souvent suite à un cancer du sein. Cette opération fait aujourd’hui partie intégrante du traitement du cancer du sein.
Cette intervention peut être réalisée soit de manière immédiate c'est-à-dire en même temps que la mastectomie, soit secondaire à savoir quelques temps après l’ablation. La radiothérapie et la chimiothérapie sont des traitements qui complètent souvent la mastectomie, ces traitements ont des effets sur la cicatrisation de la peau donc Si la reconstruction ne se fait pas de manière immédiate, il faut alors attendre 1 an avant d’envisager une reconstruction secondaire.

A qui s’adresse-t-elle :
Cet acte chirurgical permet aux femmes victimes du cancer du sein de retrouver une vie sociale optimale avec un sein reconstruit.

Techniques d’interventions :
Il existe deux types d’intervention pour une reconstruction mammaire et La seconde est la reconstruction par "tissus vivants".
- La reconstruction avec un implant interne ou prothèse mammaire :
Cette technique consiste à utiliser des prothèses comme celle utilisée pour l’augmentation mammaire, celle-ci est proposée aux patientes désireuses d’une solution simple car elle a l’avantage d’être plus légère que les autres modalités. Généralement les incisions pour cette intervention sont de quelques centimètres. Le chirurgien procède à un décollement de la peau et une loge est réalisée derrière le muscle grand pectoral. La prothèse adéquate est mise en place.

- La reconstruction par "tissus vivants" :
Une reconstruction par "tissus vivants": cette technique est une auto-transplantation de tissus prélevés de la patiente ayant recours à une reconstruction mammaire. Le sein est donc vivant il est souple mobile et naturel. Il change de forme au rythme de la patiente à savoir lorsqu’elle grossit ou maigrit. Cette technique utilise un muscle de la paroi abdominale comme « porte vaisseaux » qui nourrira les tissus transférés (TRAM). La paroi musculaire sera alors réparée comme pour le traitement d’une «hernie ». L’excès de graisse et de peau du dos ou du ventre est prélevé et ces tissus sont transférés vers la région du buste. Une partie de cet excès est inséré sous la peau et le reste sert de peau manquante pour refermer la cicatrice.
Ces opérations se font toujours sous anesthésie générale et en fonction de la technique choisie les incisions et cicatrices diffèrent.Pour la reconstruction par implant il n’y a qu’une cicatrice qui est celle de la reconstruction au niveau du sein. Pour la reconstruction par tissus vivant une cicatrice supplémentaire sur le sillon du sein sera présente et une autre sur la partie sera également nécessaire pour la fermeture de la partie utilisée.Après l’intervention des pansements recouvriront les zones incisées.

Suites opératoires :
Après l’intervention des pansements sont renouvelés régulièrement durant les 2 ou 3 premières semaines et un soutien gorge adapté doit être porté durant le mois suivant l’intervention, si le site donneur est le ventre une gaine abdominale peut être aussi suggéré. Les premiers mois le sein reconstruit peut avoir une forme particulière ceci est due à l’œdème qui disparaitra quelques semaines après l’opération.
Quelques mois suivant l’intervention deux autres étapes doivent être prises en compte :
La symétrisation des deux seins et redessiner le mamelon et l’aréole

1- La symétrisation des deux seins: Le but est d’obtenir une forme comparable à celle su sein restant, le plus souvent ce n’est pas nécessaire car un simple équilibre peut être fait grâce à un soutien gorge. De plus cette étape peut être proposée et non imposée tout dépend du choix de la patiente. Le plus souvent, c’est le sein reconstruit qui doit être remodelé par une petite lipoaspiration ou un lipofilling, ce ne sont pas des procédures très lourdes. Cette symétrisation permet d’obtenir un résultat
harmonieux et donc un équilibre entre les seins.

2- Redessiner l’aréole et le mamelon : une fois l’équilibre des deux seins obtenu, le mamelon peut être reconstruit soit par autoplastie locale ou greffe de l’hémi-mamelon de l’autre sein. L’aréole quant à elle est réalisée de deux manières, une consiste à greffer de la peau et l’autre par tatouage.

Durée d’hospitalisation :
En fonction de la technique choisie la durée d’hospitalisation varie de 3 jours à une semaine. Les premiers jours, il est nécessaire de se reposer et éviter les efforts.

Demande de cotation
Haut de page